Culture Crypto

Le minage de cryptomonnaie en sept questions

Le minage ou mining de cryptomonnaie est un terme omniprésent dans le monde de la crypto. Pourtant, on ne sait pas toujours précisément ce que ce terme recouvre. Qu’est-ce que le minage et à quoi sert-il ? Comment ça fonctionne ? Autant de questions auxquelles ComptaCrypto a tenté de fournir quelques réponses. 

 

À quoi sert le minage ? 

Le minage de cryptomonnaie répond à un double objectif. Le premier consiste à générer de nouvelles cryptomonnaies sur la blockchain. Le second, à valider les transactions en cryptomonnaies afin de les enregistrer dans la blockchain.

 

Le minage, comment ça fonctionne ? 

Le minage est effectué à partir d’un matériel informatique sophistiqué doté d’une puissance de calcul considérable (cartes graphiques, ASIC, etc…), qui est mis à contribution pour résoudre de nombreux calculs mathématiques complexes. 

Le premier ordinateur à trouver la réponse à ces problèmes informatiques, aussi appelée preuve de travail (Proof of Work en anglais), valide un bloc contenant la transaction afin de l’ajouter à la blockchain. En contrepartie de son travail, le « mineur » reçoit une rémunération en crypto-actifs. Cette rémunération est proportionnelle à la puissance de calcul qu’il aura allouée.

L’extraction de cryptomonnaies ne se fait pas sans un investissement initial de la part du mineur, tel que l’achat d’un matériel performant, et donc onéreux. Aussi, l’activité présente un coût énergétique et environnemental important lié à la production de la puissance de calcul.

Bon nombre d’investisseurs y voient un moyen de gagner facilement de l’argent par analogie avec les orpailleurs californiens du XIXe siècle..

Le minage de cryptomonnaie, l’eldorado des passionnés de monnaie virtuelle ?

 

Qui peut miner ?

Le minage est une activité accessible à tous, à condition de respecter trois principes de base :

  • posséder suffisamment de puissance de calcul ;
  • miner de manière collaborative via des plateformes de minage, telles que Nicehash par exemple ;
  • considérer cette activité comme une activité professionnelle à part entière et la déclarer à l’administration fiscale française.

Afin de remplir la première condition,  il faut investir dans des processeurs graphiques (GPU) ou un circuit intégré propre à une application (ASIC). Le prix de base d’un GPU est de cinq cents euros. Cela peut parfois atteindre des dizaines de milliers d’euros.  En effet, le marché des cartes graphiques est aujourd’hui en pénurie. Par conséquent, ces dernières font l’objet de surenchères sur les différents sites de reventes. À noter que la crise semble avoir atténué cette tendance.

 

Le minage est-il vraiment lucratif  ?

Certes, le minage de cryptomonnaie peut être considéré comme un investissement à court terme présentant un rendement qui peut être intéressant. Cependant, au fil des années, la difficulté de miner augmente et le matériel utilisé devient rapidement obsolète.

Ainsi, il est nécessaire de prendre en compte diverses dépenses liées à l’activité de minage, tels que l’achat et le remplacement du matériel. Ce risque peut être atténué si le mineur décide de rejoindre un pool de minage. Cela correspond à une association de mineurs fonctionnant sur le modèle d’un seul et unique mineur.

Par ailleurs, le coût de l’électricité et l’impact environnemental tendent à augmenter chaque année. Par exemple, depuis 2014, la consommation d’énergie nécessaire au minage de bitcoin a crû de manière exponentielle, passant de 20 à 320 TWh*.

Dans ce contexte, l’article 61 du règlement MiCA** (Markets in Crypto-Assets) prévoyait initialement d’imposer une interdiction concernant l’exploitation des cryptomonnaies utilisant le minage par la preuve de travail (Bitcoin, Ethereum, etc.). Ces dernières étant considérées comme étant extrêmement énergivores et polluantes. L’adoption de cet article a vivement été contesté par les défenseurs d’un avenir favorable de la crypto en Europe. Il a finalement été rejeté par la majorité des députés européens le 14 mars dernier.

Enfin, il convient de garder à l’esprit que toute activité de minage est considérée comme une activité professionnelle, et sera donc soumise à l’imposition, notamment lors de la revente des actifs. 

 

Le minage endommage t-il mon équipement carte graphique (GPU) ? 

Mettre à l’épreuve une carte graphique jour et nuit pendant des années va, de toute évidence, diminuer sa durée de vie. 

Pour ralentir l’obsolescence d’un GPU, certains réflexes sont à adopter : 

  • disposer l’ensemble du matériel dans une pièce climatisée et le nettoyer régulièrement ;
  • installer des ventilateurs supplémentaires ;
  • remplacer les pads thermiques d’origine.

Par ailleurs, il est important de maîtriser le rendement de la carte graphique et de le garder à une fréquence modérée afin de prolonger sa durée de vie.

 

Peut-on miner avec un MacBook ou un Iphone ? 

Si un MacBook dispose d’une puce Apple M1,  il sera possible de miner certaines cryptomonnaies, comme l’Ethereum. Cependant, l’efficacité sera relativement faible en comparaison à d’autres GPU plus performants. 

En revanche, il est impossible de miner avec un téléphone portable, tel que l’iPhone, car la puissance de calcul n’est a priori pas suffisante. 

 

Se lancer dans le minage de crypto-monnaies en 2022 ? Une bonne idée ?

Compte tenu de toutes les informations mentionnées ci-dessus, notamment la difficulté à trouver des cartes graphiques et l’augmentation du coût de l’électricité, il faut être déterminé et averti pour se lancer dans le minage de cryptomonnaie en 2022. Les candidats auront également à l’esprit le fort impact environnemental d’une telle activité.

Si l’attrait financier que représente le minage est particulièrement apprécié par l’ensemble de ses adeptes, il faut aussi savoir que toute activité de minage doit être déclarée à l’administration fiscale et que les gains sont imposables à hauteur de 30%. 

 

Pour plus d’informations sur la fiscalité du minage de cryptomonnaie, consultez notre guide fiscal.


Découvrez la newsletter ComptaCrypto

Retrouvez l'essentiel de l'actualité cryptomonnaie en vous inscrivant à la newsletter ComptaCrypto